Retour à Protestantisme et société

Retour à l'accueil

Pour en savoir plus

Chronologie

- « La biologie et l'éthique : éléments de réflexion » : en 1987 la commission fixe une cadre éthique aux débats portant sur les  « progressions spectaculaires dans la connaissance des processus de la vie et des interventions techniques possibles ».

- En 1991, La Fédération protestante de France exprime sa satisfaction à l'annonce d'une loi cadre ; les Eglises protestantes membres de la FPF se trouvent « en phase » avec les orientations de la future loi, votée en 1994.

- Sur les questions les plus brûlantes encadrées par la Loi de 2004, les protestants continuent de réfléchir et de débattre : « Le temps est venu de réviser les lois de bioéthique», FPF, 2003

- " Le lien social d'abord " : En mai 2008, la Commission Église et Société de la FPF propose 10 éléments de débat dans le texte Bioéthique et lien social.

- En 2009, la Commission Église et Société de la FPF propose le texte : États généraux de la bioéthique 2009 - Éléments de réflexion 

- En 2011, la Fédération protestante demeure attentive au débat.

Lieux protestants de débats

- Le conseil de la Fédération protestante de France et la commission Ethique & Société prennent part au débat public selon des règles d’élaboration des positions éthiques protestantes.

- Au plan national, les protestants prennent également part au débat au sein du Comité consultatif national d'éthique. Après France Quéré et le prof. J.F. Collange, puis Olivier Abel et Marianne Carbonnier-Burkard, c'est Marion Muller-Colard, théologienne et auteure qui représente le protestantisme.

- Au plan européen, les Eglises anglicanes, orthodoxes, et protestantes débattent des questions de bioéthique sont au sein du Groupe de travail sur la bioéthique de la Conférence des Eglises Européennes (KEK).