Retour à Protestantisme et société

Retour à l'accueil

Pour en savoir plus

Chronologie

- « La biologie et l'éthique : éléments de réflexion » : en 1987 la commission fixe une cadre éthique aux débats portant sur les  « progressions spectaculaires dans la connaissance des processus de la vie et des interventions techniques possibles ».

- En 1991, La Fédération protestante de France exprime sa satisfaction à l'annonce d'une loi cadre ; les Eglises protestantes membres de la FPF se trouvent « en phase » avec les orientations de la future loi, votée en 1994.

- Sur les questions les plus brûlantes encadrées par la Loi de 2004, les protestants continuent de réfléchir et de débattre : « Le temps est venu de réviser les lois de bioéthique», FPF, 2003

Lieux protestants de débats

- Le conseil de la Fédération protestante de France et la commission Eglise & Société prennent part au débat public selon des règles d’élaboration des positions éthiques protestantes.

- Au plan national, les protestants prennent également part au débat au sein du Comité consultatif national d'éthique. Après France Quéré et le prof. J.F. Collange, c’est Olivier Abel, professeur de philosophie et d’éthique à la faculté protestante de Théologie de Paris, qui représente le protestantisme.

- Au plan européen, les Eglises anglicanes, orthodoxes, et protestantes débattent des questions de bioéthique sont au sein du Groupe de travail sur la bioéthique de la Conférence des Eglises Européennes (KEK).

- Enfin, au plan mondial, une réflexion est menée au sein du Conseil Œcuménique des Eglises (COE).